Pont du 11 novembre : Alpes du Sud

Salut à tous,

Voici le résumé de notre weekend du 11 novembre dans le Sud.
Caroline, Roberto, Laurent et moi-même avons répondu présents. La côte étant balayé par un fort vent d’Est, nous avons finalement changé le plan initial pour nous concentrer sur les Alpes du Sud.

JOUR 1
Sur la route, nous décidons de découvrir le Serpaton dans le Vercors, au pays du Mont Aiguille. Après avoir repéré l’atterrissage, nous montons au parking après Gresse en Vercors et marchons 30 minutes pour accéder au vaste décollage. Caroline et Laurent posent à l’atterro officiel quand Roberto et Jean choisissent un champ plus proche de la route, pour une option Stop qui s’avère payante : un local nous remonte jusqu’à la voiture.

L’heure avançant, nous choisissons de voler à Courtet où nous réussissons à faire 2 rotations avant d’observer un superbe coucher de Soleil sur le Grand Ferrand.

Nous terminons la route jusqu’à notre gîte de Mévouillon après nous être arrêtés dîner des spécialités à Laragne.

JOUR 2
Après avoir observé la manche à air du sommet, et pris quelques informations auprès de l’école locale, nous décidons de monter à pieds au décollage du Fort à Mévouillon. Le temps que nous montions la petite heure de marche sur une joli sentier, le vent tourne à l’opposé. Heureusement qu’un autre décollage face à l’Ouest nous offrira une esthétique descente sur fond de Ventoux et champs de lavande, et même un sympatique soaring pour Roberto.

Le ciel se couvrant franchement, nous choisissons de nous rendre à Laragne, où le vent NW et l’absence d’autres pilotes nous convaincront de redescendre en voiture.

Nous nous dépêchons alors de nous rendre sur le décollage de l’Andran au dessus de Dignes-les-Bains pour un plouf inespéré à la tombée de la nuit.

Nous logeons alors dans un hôtel non loin de Saint-André les Alpes.

JOUR 3
Le vent NW forcissant nous incite à monter tôt sur le décollage du Chalvet déjà bien alimenté à 9H30 où nous croisons les moniteurs de l’école d’Aiguebelette. Après un premier plouf, le vent renforcé nous permet de profiter d’un soaring au milieu de vautours et de 2 rafales de l’armée pas très timides, puis de poser dans une aérologie devenant turbulente.

Nous décidons alors de terminer le séjour à Saint Vincent les Forts d’où nous ferons 2 rotations dans une aérologie inerte, avec de superbes lumières du soir et un posé magique au bord du lac de Serre-Ponçon.

1 Commentaire

  1. 24 novembre 2021    

    Bravo !
    bien optimisé avec la météo
    Jacky

Laisser un commentaire